Un film documentaire en 2 parties pour ARTE sur le peintre médiéval Hieronymus Bosch.

Dans la ville hollandaise de Herzogenbosch, entre 1450 et 1516, le peintre Jérôme van Aaken vécut, qui se fit appeler Jérôme Bosch. Aujourd’hui, nous voyons en lui un peintre excentrique de visions religieuses, une figure exceptionnelle dans la peinture de la flamme et de l’Europe. Les peintures fascinantes ont une dimension de profondeur qui a inspiré des psychanalystes comme Carl Gustav Jung ou des artistes comme Max Ernst ou Salvador Dali au XXe siècle. Encore plus surprenantes sont les découvertes récentes sur la figure de ce peintre, selon lesquelles il ne peut peut-être pas être le seul responsable de ces images fantastiques.

Les films

Dans deux films, “L’inventeur de l’inconscient” et “Rêve, conduite et connaissance de soi”, Stephan Bleek a créé un portrait du peintre et de son œuvre qui, à travers des gros plans, donne vie aux peintures richement détaillées de Bosch d’une manière dense et directe.

La première partie traite de l’œuvre principale “Le Jardin des Désirs”, aujourd’hui au Musée du Prado de Madrid. La deuxième partie du “Jugement Dernier”, aujourd’hui à Vienne, et la “Tentation d’Antoine” de Lisbonne ainsi que le tableau “Le chariot de foin” sont présentés.

L’ingéniosité

L’image humaine de Bosch devient claire. L’homme est un imbécile qui est conduit sans but à travers le monde par les désirs et l’obstination, sans souci, sans raison, sans sagesse ou sens. Ses tableaux mettent en regard la nature instinctive de l’homme, la connaissance de soi, la sagesse sur laquelle seule la voie du bonheur et de la richesse peut être trouvée. L’héritage le plus important de Bosch est la grande ingéniosité avec laquelle il met en scène cette vision du monde. Beaucoup de ces idées nous sont étrangères et en même temps étonnamment présentes.

(BR / ARTE 2002)